En gagnant en notoriété mais aussi en capitalisation, les grosses entreprises liées aux cryptomonnaies sont plus susceptibles d’être visées par les organismes de contrôle financier. Surtout si ceux-ci utilisent une technologie leur permettant de crypter les transactions menées et, ainsi, de pouvoir dissimuler une partie de celles-ci.
C’est ce dont en partie est accusée la société Tether, une entreprise ayant utilisé la technologie blockchain afin de développer le stablecoin aujourd’hui le plus utilisé au monde.

Tether, un stablecoin réputé responsable d’une fraude bancaire de grande envergure

Le 26 juillet dernier, le département la justice américaine, l’équivalent du ministère de la Justice en France, aura annoncé le début d’une enquête concernant la société Tether du fait de fortes suspicions de fraude bancaire entourant son activité. Tether, d’après ce même département de la justice, aurait vraisemblablement dissimulé une somme pour l’instant impossible à estimer de par la simple utilisation de transactions en cryptomonnaies.

« …la Justice en France, aura annoncé le début d’une enquête concernant la société Tether du fait de fortes suspicions de fraude bancaire entourant son activité… »

La loi entourant les activités monétaires liées aux cryptomonnaies est encore jeune et mal adaptée pour encadrer la technologie blockchain. Cette suspicion de fraude bancaire pourrait aussi bien être une affaire de malentendu qu’une simple rumeur infondée. Cependant, la décision récente de l’administration de Joe Biden entourant un projet de loi de régulation et taxation des cryptomonnaies pourrait aussi avoir pesé dans la décision du département de justice, celui-ci étant inféodé au pouvoir fédéral américain.

Il n’est, à ce jour, pas encore permis de déterminer si les suspicions entourant Tether sont fondées. Cependant, l’entreprise Tether, accusée de fraude bancaire, avait déjà été ciblée en 2019 par la justice américaine pour une autre affaire relativement similaire.

Les ennuis du Tether avec la justice américaine ne se limitent pas à la fraude bancaire

Avant d’être suspectée de fraude monétaire par le département de justice des États-Unis, la société Tether avait en effet déjà été accusée par le procureur de l’État de New York d’avoir eu recours à des manœuvres frauduleuses. En avril 2019 commença alors une longue bataille judiciaire ayant pour origine des opérations financières douteuses.

Lire aussi : Comment obtenir un prêt en Tether?

Tether, avait en effet été accusée d’avoir couvert frauduleusement l’équivalent de 850 millions de pertes, toujours à l’aide de sa cryptomonnaie. Après de nombreux rebondissements, l’affaire s’était achevée près de deux ans plus tard en février 2021 avec une amende de 18,5 millions de dollars à payer.

Cependant, bien que terminée, cette première affaire judiciaire avait alors contribué à entamer la réputation de la société Tether sans pour autant que le cours de son stablecoin ne subisse de variation significative.

Quel avenir pour le Tether, aujourd’hui accusé de fraude bancaire ?

Aujourd’hui considérée comme la troisième cryptomonnaie la plus importante en terme de capitalisation, le Tether se veut loin d’être un stablecoin comme un autre. On considère que la moitié des échangés opérés via sa cryptomonnaie s’effectuent avec du Bitcoin.

Quelles que soient les charges retenues, la décision du département de justice américaine pourraient avoir de graves conséquences dans le milieu des transactions de cryptomonnaies. Cependant, Tether s’est récemment montrée disposée à subir un audit de la justice américaine, démontrant par là qu’elle n’avait alors rien à se reprocher.